Le Programme d’appui à la protection et valorisation du patrimoine culturel en Algérie s’inscrit dans le cadre de la coopération internationale de l’Algérie avec l’Union européenne en vertu de la Convention de financement ENPI/2011/22/22783 signée le 6 novembre 2012 d’un coût total de 24 M€ (UE -21,5 M € et Algérie- 2,5 M €).

L’objectif global du Programme est d’accompagner la prise en compte du patrimoine culturel dans le développement économique et humain de l’Algérie à travers la stratégie sectorielle et nationale en contribuant de matière significative aux actions prioritaires de son identification et de sa connaissance ( inventaire), de sa protection (outils de protection) et de sa mise en valeur (outils des gestion et projets pilotes) par soutien en méthodologiques, en équipements et en formations, au niveau central et local dans une logique intersectorielle suivant les orientations stratégiques du Ministre de la Culture et de l’Etat.

Lieu: Le siège du Programme est basé à Alger dans les locaux mis à disposition par le Ministère de la Culture (MdC).

Le Programme est exécuté sur le territoire de l’Algérie. L’équipe du Programme (Direction, experts…) est appelée à visiter et séjourner le cas échéant dans les wilayas visées par le Programme et qui sont réparties sur l’ensemble du territoire algérien.

Durée : La période d’exécution tel que définie, commence à l’entrée en vigueur dans la Convention de Financement et s’achèvera 72 mois après cette date. La durée de la phase de mise en oeuvre opérationnelle est fixée à 48 mois et celle de la phase de clôture à 24 mois.

Le Programme développe quatre grandes actions qui s’inscrivent précisément dans les missions premières actions du Ministère de la Culture et pour lesquelles a été constaté un besoin important de coopération en matière d’outils méthodologiques et de savoirs faire en accord avec les priorités du Ministère de la Culture.

Il concentre ses efforts sur ;

  • Les questions de méthodes, d’outils de gestion et de connaissance du patrimoine au niveau central et local, ceci au bénéfice premier de l’inventaire des patrimoines ceci se traduisant par un renforcement en cadres et outils dans les 12 Directions Centrales des Wilayas pilotes et de formations aux techniques d’inventaire au bénéfice de l’ensemble des intervenants publics et privés du secteur.
  • La formation initiale ou continue des intervenants publics ou privés
  • le Programme vise à accompagner la dynamique de réforme ( protection et réhabilitation du patrimoine) par l’exécution de projets pilotes dans les sites bénéficiant déjà de plans ou de programmes de développement physique inscrits au calendrier des politiques de protections du patrimoine (restaurations, mise en valeur) c’est – à-dire dans les sites où le Ministère de la Culture dispose déjà des compétences spécifiques et de prérogatives législative afin de faciliter leur mise en œuvre effective dans la durée du Programme. Si nécessaire des études complémentaires aux documents existants pourront être menées afin de préparer la mise en œuvre de ces projets pilotes en y associant des intervenants publics et privés du patrimoine, les associations ou l’expertise internationale. Forts de ces moyens les projets pilotes visent à mener trois opérations d’excellence intersectorielle sur trois types de patrimoines bien identifiés et représentatifs de la richesse algérienne et destinée à être reproduites.
  • La valorisation et la pérennisation des actions menées lors de l’exécution du Programme.