Ces objectifs se déclinent en quatre composantes comme suit

Composante INVENTAIRE

Objectif 1 : Renforcer la méthodologie de l’inventaire, socle de toute politique patrimoniale.

L’inventaire couvre les domaines du patrimoine immobilier classé et non classé, le patrimoine mobilier et le patrimoine immatériel. Selon le Ministère de la Culture environ 10% des biens mobiliers et immobiliers à inventorier le sont aujourd’hui selon les critères et suivant les fiches mise en place par le Ministère de la Culture.

Le programme a pour objectif de former et d’équiper les personnels du Ministère de la Culture en charge au niveau local de cet inventaire aux méthodes et techniques d’inventaire afin de produire les fiches d’inventaire destinées au futur Centre de catalogage du Ministère de la Culture. Ces formations concerneront les personnes en charge de l’inventaire dans les 48 Directions de la Culture des Wilayas ainsi que les organismes tels que CNRPAH, l’OGEBC, et les Musées.

Il a également pour objectif de permettre un renforcement provisoire en moyens humains et pour la durée du Programme dans 12 Directions de la Culture des Wilayas pilotes afin de constituer dans les DCW le noyau de ce qui sera développé pour devenir ensuite le service de l’inventaire de la DCW.

Composante FORMATION

Objectif 2 : Renforcer les capacités et formation (méthodes et outils) des acteurs.

Renforcer les compétences par la mise en place des formations au niveau local (DCW du MdC), pour les professionnels de la maitrise d’œuvre (BET, architectes) ainsi que pour les métiers du patrimoine (techniciens supérieurs en conservation mobilière, corps d’état du bâtiment en formation initiale et continue), des personnels des musées, des organismes en charge du patrimoine audio-visuel (cinémathèque) et la société civile (mouvement associatif).

Cette composante du Programme a pour objectifs internes la mise en place de formations pérenne aux métiers et techniques traditionnels du bâtiment par la création de la filière de formation diplômantes et reconnues. Ceci par la mise en place des curricula avec le Ministère de la Formation Professionnelle (étroitement associé aux phases d’identification et de formulation et le Programme soutient la formation des formateurs du Ministère de la Formation Professionnelle. Dans le cadre des actions pilotes développées dans le cadre de l’objectif 3 des actions de formations qualifiantes via des  chantiers écoles seront également menées. La formation continue des acteurs privés, BET, architectes aux spécialités du patrimoine est également une finalités des actions prévues ( formations continues)/ la formation continue aux techniques de conservation et de restauration, d’animation des fonds muséaux au bénéfice des conservateurs de Musées et des cadres intermédiaires et des institutions conservant du patrimoine audio-visuel participe de même à cet objectif par la mise en  place de modules courts de formation et d’un soutien en matériel le cas échéant.

Le renforcement des compétences des associations et de la société civile en général est un objectif supplémentaire de ce volet et est envisagé sous forme de subventions à nombre limité de projets en trois groupes (deux seuils de montants de subventions et un compartiment patrimoine immatériel).

Composante INTERSECTORIALITE

Objectif 3 : Pratique de l’intersectorialité par l’exécution de projets pilotes exemplaires

: En matière de patrimoine les services du MdC, de l’habitat, de l’urbanisme, de la formation professionnelle doivent travailler ensemble au niveau local sous l’autorité du Wali afin de mettre en œuvre la politique sectorielle du MdC.

Le Programme a pour objectif l’exécution de trois projets intégrés pilotes sur des sites remarquable classés (comme un site archéologique, un centre ancien urbain ou rural type Ksar, un monument..) menée au travers de la mise en place des outils de gestion des sites (disponibles au lancement du Programme) et éventuellement complétés d’études annexes (études prospectives de développement) par l’exécution de projets de démonstration (restauration physique, revitalisation archéologique, centre d’interprétation) et associée à des actions de formations, de valorisation et de visibilité en parténariat avec la société civile ( chantier école notamment). Cette action intégrée et qui comprend pour chaque site, un volet de travaux limités compte tenu de la durée du Programme a pour objectif de tester les procédures actuelles d’intersectorialité au niveau local et de permettre de la dynamisation par la réplication vers d’autres sites. Par ailleurs et compte tenu du choix de sites prestigieux les actions de valorisation aideront à la problématisation de la question du tourisme culturel actuellement non envisagée en tant que tel par les autorités. Cet objectif 3 comprend également dans sa mise œuvre la mise ne place de chantiers écoles, un par site, avec une composante d’insertion sociale affirmée et de recours aux compétences de la société civile.

Composante VALORISATION ET PERENNISATION

Objectif 4 La valorisation et la pérennisation des actions menées lors de l’exécution du Programme

Valoriser les actions menées par le Programme afin d’accompagner l’appropriation du patrimoine culturel national en dehors des cercles professionnels et administratifs par la société civile est une des conditions de sa pérennisation et l’objectif premier de ce dernier axe. Les actions de valorisation (expositions, actions en faveur du patrimoine audio-visuel), la mise en place de l’animation d’un débat professionnel et institutionnel comme public sur ces questions via la Presse, la diffusion des connaissances en général participent de cet objectif.